Les ravages du sommeil sur les autoroutes

Les compagnies d’assurance auto, et en particulier Groupama, s’émeuvent du manque de moyens mis en place par les autorités pour lutter contre l’endormissement au volant. Ce problème reste pourtant la première cause d’accidents mortels sur les autoroutes. Pour s’en prémunir une assurance accident est indispensable.

L’hypovigilance responsable de nombreux accidents de voiture mortels sur autoroute

Moins emblématique que l’alcool ou la vitesse, la somnolence au volant (appelée aussi hypovigilance) est responsable de plus d’un tiers des accidents mortels sur les autoroutes (37% des 153 décès comptabilisés en 2011). Quant au reste du réseau routier, même si la durée moyenne des trajets y est deux à trois fois moins importante, on note que le manque de sommeil est directement pointé du doigt dans 1 accident de voiture sur 5.

Une récente étude pilotée par l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches sur l’hypovigilance au volant montre qu’un automobiliste sur trois accuse au moins une heure de sommeil en retard au moment de partir en vacances. Une tendance que semblent confirmer les chiffres de la Sécurité Routière pour le mois de décembre 2011, lesquels font état d’une augmentation de 15% des décès causé par les  accidents de la route par rapport à l’an dernier à la même période (338 morts, contre 294 en décembre 2010).

Un problème de sécurité routière difficile à réglementer

Mais au-delà de l’aspect humain, le caractère fortement accidentogène de la somnolence au volant pose la question de la responsabilité des pouvoirs publics. À cet égard, certains responsables d’autoroute souhaiteraient que la somnolence au volant soit considérée comme une infraction liée à l’imprudence des conducteurs. Mais la mise en application d’une éventuelle réglementation poserait certainement autant de problèmes pratiques qu’elle n’en résoudrait. Moins simple à dépister que l’ébriété et plus discrète que l’excès de vitesse par exemple, la somnolence au volant reste encore difficile à distinguer de la simple distraction, surtout après un accident de la route, où  les traces d’une éventuelle hypovigilance sont pratiquement impossibles à retrouver.

Une protection renforcée contre les accidents de la route

Sachez enfin qu’en cas d’accident de la route causé par une baisse de vigilance de votre part, vous êtes entièrement responsable des dommages causés, à autrui comme à vous-même. Une assurance auto tous-risques constitue donc une protection essentielle pour une éventuelle indemnisation d’accident de la route, en particulier si vous êtes amené à conduire régulièrement sur de longs trajets. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller Groupama pour qu’il établisse un devis d’assurance voiture adapté à votre situation.

Groupama est un Groupe mutualiste d’assurance, de banque et de services financiers, avec une distribution multi-canal pour servir ses 16 millions de sociétaires et clients. Fort de ses 39.000 collaborateurs dans 14 pays à travers le monde, Groupama, employeur de référence, conduit une politique de ressources humaines adaptée aux ambitions du groupe et à ses évolutions. Assureur responsable, Groupama développe depuis plus de 50 ans, une politique active de prévention des risques, notamment dans les domaines de la sécurité routière, la santé, l’agriculture et les risques industriels. Groupama est également fortement engagé dans la prévention des risques environnementaux auprès des agriculteurs, des industriels et des collectivités locales.