Etendre son réseau de franchise à l’étranger

L’implantation à l’étranger d’une franchise se décline sous trois formes :

La première forme est la franchise directe. Elle consiste à mettre en place directement dans le pays cible des filiales du franchiseur.

La franchise ne diffère en rien avec la franchise classique. Du fait de son exportation, la franchise  directe demande tout de même de conséquents moyens financiers et humains. Mais cette formule est un premier pas pour évaluer le concept du réseau de franchise dans un autre pays.

La seconde forme est la master franchise. Ce deuxième type d’intégration d’une franchise à l’étranger consiste à déléguer le développement, le management et l’animation du réseau à un master franchisé local. Le master franchisé devient le représentant du franchiseur auprès des franchisés locaux qui veulent rejoindre le réseau. Cette formule permet de pénétrer plus rapidement les marchés distants. Dans la foulée, la renommée du franchiseur peut ainsi dépasser le cadre national et ainsi faire face à la concurrence internationale. Cette méthode est sans doute la plus économique. Tout de même, le franchiseur doit également s’assurer que le master franchisé dispose des moyens adéquats et d’une solide connaissance du marché local.

Enfin, la joint venture consiste à créer une entité commune où le franchiseur contracte un accord avec un partenaire financier local. Cette entité commune a pour but de développer le réseau de franchise sur un territoire donné. Cette dernière méthode permet un développement plus rapide. La joint de venture est en contact avec les futurs franchisés, mais seul le franchiseur a l’autorité nécessaire pour la signature des contrats de franchise.