Assainissement : aménagement d’un système de bambou

de | 21/05/2012

Aujourd’hui la réglementation en matière d’assainissement et de traitement des eaux usées s’est durcie. En fonction de l’état et de leur système d’installation, les propriétaires de maisons individuelles non raccordées au tout à l’égout devront effectuer des travaux de rénovation pour remettre leur fosse septique aux normes.

Vous souhaitez installer un système d’assainissement écologique ? Le système du bambou peut être la solution.

Utiliser des bambous en complément d’une fosse toute eau

À l’instar d’un filtre à coco, d’un filtre à sable, de filtres plantés, de lagunage eaux usées ou encore des toilettes sèches, le bambou assainissement est un système de purification encré vers le respect de l’environnement. Bien que ce procédé soit d’un brin archaïque, il a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays.  Il s’agit de planter des bambous géants dont la culture nécessite une grande quantité d’eau. Une fois traitées, les eaux usées peuvent alors être déversées aux pieds des bambous leur offrant l’eau et les nutriments dont ils ont besoin pour pousser.

Un assainissement non réglementé

Actuellement, aucune réglementation n’interdit l’utilisation de bambous dans le cadre d’un assainissement individuel. Aussi le recours au système de bambou est soumis à la même réglementation que les systèmes de purification  appelés fosses toutes eaux. Les bambous peuvent  servir de complément pour finaliser le traitement des eaux usées domestiques. Pour l’évacuation, le terrain planté de bambous peut recueillir les eaux évacuées. Le recours aux bambous est être une bonne alternative pour le traitement des eaux usées, bien que ce système n’est certes pas encore règlementé.

Une installation d’un système de bambou en amont d’un système d’assainissement traditionnel est la solution parfaite pour tout ménage. L’usager doit constamment se mettre à l’esprit que planter des bambous présente des limites notamment en milieu urbain. En effet, ce système ne convient qu’à une collectivité réduite.

La culture de bambous exige un espace conséquent vu que chaque  habitant a besoin de 10 m2 pour l’évacuation des eaux usées. Et si l’on est en possession d’une grande plantation, prévoir un système de déversement d’eaux performant pour humidifier tout le terrain est indispensable.  Pour l’instant, l’utilisation des bambous assainissement à grande échelle est difficilement envisageable.